LE VILLAGE et NOTRE HISTOIRE

Carte interactive

LE VILLAGE

 

Partez à la découverte de Mérindol, un beau village provençal.

 

 Perché sur les contreforts du sud-Luberon, il contemple la vaste plaine de la Durance jusqu'aux Alpilles.

 

Situé dans le site protégé du Parc Naturel Régional du Luberon, le village sait jouer de ses atouts naturels tout en bénéficiant d'une agréable tranquilité,

dans un environnement de qualité.

 

D'une superficie de 26.59 km2,  il compte 2023 habitants.

 

Mérindol est le gardien d'une mémoire qui a marqué la Provence et plus particulièrement le Luberon au XVIème sicèle : l'histoire des vaudois.

 

Vous pourrez découvrir son musée et emprunter la draille du vieux-Mérindol qui vous conduira au Mémorial vaudois.

 

Situé en plein coeur de la Provence, Mérindol vaut le détour et vous dévoilera ses trésors.

 

Vous pourrez découvrir de nombreuses constructions qui témoignent des siècles passés, et en vous perdant à travers les ruelles,

vous pourrez découvrir l'église Sainte-Anne du XVIIIème siècle, qui possède un bulbe Sarrazin, unique dans la région,

ce qui lui a valut d'être inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques.

 

 

La plaine est depuis longtemps le poumon agricole de Mérindol.

Arrosée par les eaux de la Durance, elle produit en abondance fruits blancs et rouges,

les célèbres melons et les légumes des quatre saisons.

 

 

Vous pourrez admirer le vieux-pont de la Durance, très bel ouvrage contruit entre 1844 et 1848.

Il est inscrit à l'inventaire des monuments historiques et devrait dans le futur être

de nouveau ouvert pour les piétons, les cyclistes et les cavaliers...

 

Mérindol vous offrira de très nombreux sentiers de randonnées, de niveaux différents dans le petit Luberon ou aux bords de Durance,

deux sites remarquables qui par leur beauté et leur richesse en biodiversité ont été classés zone Natura 2000.

 

 

Pensez à visiter le moulin à huile où des visites guides sont proposées.

 

 

 

NOTRE HISTOIRE

Mérindol et l'histoire des vaudois du Luberon

 

Le luberon évoque les cigales, le soleil, des villages perchés appréciés des artistes mais cette terre est avant tout un lieu de mémoire protestante.

 

Mérindol, ce petit village des bords de Durance entouré de champs d'oliviers avec ses quelques pans de murs posés sur un rocher aride est le symbole du martyr subi par les vaudois.

 

Le village de Mérindol nait vers 1225. Il résulte d'une ré-organisation économique et politique du monde rural, qui voit émerger une nouvelle classe sociale, celle des seigneurs

 Il se manifeste par un regoupement d'habitations protégées par une enceinte défensive et organisé à partir d'un pôle central, le château. Dans le paysage, le château est l'empreinte du pouvoir seigneural.

A sa création, le Castrum appartient en fief à Guy, vicomte de Cavaillon et seigneur de Mérindol (vassal du conte de Toulouse VII).

 

Au XIVème siècle, le village compte une quarantaine de maisons et la chapelle castrale est utilisée comme église paroissiale. Un seigneur-évêque occupe le château.

 

A la fin du XVème siècle, le luberon est ravagé par la guerre et la peste.

 

En 1448, le château de Mérindol est dans un état d'abandon.

 

En 1504, le seigneur-êveque signe un acte d'habitation avec 12 chefs de famille. Ces nouveaux habitants sont originaires des vallées alpines provençales, ils s'installent sur l'emplacement de l'ancien village,

ils relèvent les ruines et révèlent leur appartenance à ce qui allait devenir la dissidence religieuse vaudoise.

 

Ce nouveau village prospère.

 

En 1540, la population s'élève entre 150 et 200 personnes. Des habitations sont contruites dans la plaine au hameau "des Bastides". Ce nouveau bourg contient la première mairie ( la Maison Commune).

 

En pleine ascension, le village de Mérindol subit une enquête ordonnée par François 1er. Elle aboutira en 1540 à l' Arrêt de Mérindol contre 19 résidents.

L'exécution de Mérindol intervient en 1545.

 

Tous les villages vaudois abandonnés par leurs habitants sont mis à sac, pillés et détruits. Les vaudois restés sur place sont massacrés ou envoyés aux galères, les femmes violées, les biens confisqués. Seules quelques familles parviennent à s'enfuir et à gagner Genève.

Le sac de Mérindol constitue l'épisode le plus connu de cette violente répression : il eut un retentissement négatif dans toute l'Europe et en particulier auprès des princes protestants.

 

Après cette expédition punitive de 1545, le village de Mérindol est donné par François 1er au capitaine des galères Antoine de Cabassole du Réal mais sa présence est de courte durée, profitant de son absence la population s'empare de la place et décime la garnison.

En1563, le culte protestant est officiellement autorisé.

 

En 1573, le cadastre dénombre plus de 90 maisons avec environ 400 habitants. En 1695, on dénombre 244 habitations.

 

C'est au XVIIIème siècle que le village prend sa physionomie contemporaine.

 

 

"LA MUSE"

L'Association d'Etudes Vaudoises et Historiques du Luberon anime à Mérindol un petit musée.

Des panneaux extérieurs contribuent à faire connaitre l'histoire tragique des vaudois du Luberon.

Contact et Horaires du musée : voir rubrique TOURISME : SITES REMARQUABLES

 

Empruntez la draille et vos efforts seront récompensés : vous découvrirez un site aussi séduisant que la vue panoramique

à laquelle il vous invite.....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rechercher sur le site

S'inscrire à notre newsletter

J'ai déjà un compte

Je n'ai pas de compte

Créer un compte

Envoyer cette page à un ami